LE BLOG

MicroAlgues : Inalve prépare une nouvelle phase de croissance vers une production à grande échelle et responsable

Veronique RAOUL INALVE

A la fois deeptech, cleantech, agritech, bluetech et biotech, Inalve, basée à Nice, est une startup industrielle innovante leader de la production de microalgues sur biofilm.

Sa technologie brevetée représente d’ores et déjà une alternative écologique et raisonnée afin de répondre aux besoins spécifiques de l’aquaculture et de l’alimentation animale. 

Une solution issue de la recherche appliquée qui pourrait également intéresser d’autres domaines d’activité en lien avec l’alimentation humaine et la dépollution.

Entretien avec Véronique Raoul, CEO d’Inalve (en photo), qui a repris les rênes de l’entreprise en février 2022 et qui entend faire passer un nouveau cap à l’entreprise dans son processus de développement. 

Inalve prépare une levée de fonds et l’extension des capacités de production pour mieux contribuer à l’émergence de solutions durables et ainsi répondre aux enjeux alimentaires, sociétaux et environnementaux mondiaux.

Quelle est l’histoire d’Inalve ?

Inalve a été fondée en 2016 par Christophe Vasseur et Hubert Bonnefont, deux chercheurs émérites qui ont développé un concept mis au point au Laboratoire d’océanographie de Villefranche-sur-Mer (LOV) en collaboration avec le professeur Olivier Bernard de l’INRIA (Sophia Antipolis).

Comme toutes les startups, l’entreprise s’est réinventée au cours de son histoire. Sur le principe de l’essai/erreur, Inalve est passée de la phase laboratoire à celle de ferme pilote qui commercialise d’ores et déjà des microalgues.

Les premières années ont été marquées par de très beaux succès comme en 2018 avec la réalisation d’une levée de fonds de 1.6 M€ et l’attribution d’un prix d’une valeur de 1,4 M€ dans le cadre du concours mondial d’innovation.

Inalve a également été l’une des quatre entreprises lauréates du Blue Innovation Challenge organisé par la Métropole Nice Côte d’Azur dans le cadre de ses actions en faveur du développement d’une économie durable de la mer et de la protection du littoral. 

Ferme pilote de production de microalgues - Inalve - Fanny Tondre - D.Prod.
© Ferme pilote de production de microalgues – Inalve – Fanny Tondre – D.Prod.

Quelle est la raison d’être de l’entreprise et ses spécificités ?

Ma motivation au moment de reprendre la direction d’Inalve, au début de l’année 2022, était de m’engager dans un projet à impact concret, afin de contribuer aux enjeux d’une économie prospère, inclusive et durable.

La technologie Inalve permet de cultiver beaucoup de microalgues dans très peu d’eau, et non l’inverse. Dès aujourd’hui, notre solution permet de réduire très fortement la consommation d’eau (-80% en comparaison d’autres méthodes) et celle d’électricité (-30%). A l’avenir nous entendons renforcer notre impact en développant l’utilisation de ressources énergétiques issues de sources renouvelables (géothermie, solaire,…).

Autre atout majeur de notre technologie : la biomasse récoltée est naturellement très concentrée en microalgues vivantes ainsi qu’en molécules connues pour stimuler le système immunitaire. Ainsi, nous commercialisons dès aujourd’hui un produit unique, une biomasse très concentrée en microalgues vivantes et remarquablement riche en ingrédients santé, sans ogm, pesticides, métaux lourds … une production industrielle qui n’appauvrit ni ne pollue la nature, ne concurrence pas les terres arables et préserve l’eau et l’électricité, deux biens devenus rares.

Inalve est donc une entreprise porteuse de sens car elle représente une réponse industrielle et écologique à de nombreux défis environnementaux et sociétaux auxquels nos sociétés sont confrontées. Via notre technologie et notre stratégie de croissance, nous avons pour ambition de soutenir 8 des 17 objectifs du développement durable énoncés par l’ONU dans son agenda 2030.

Quel est votre marché aujourd’hui ?

Inalve a recentré ses activités sur la production et la commercialisation de microalgues vivantes auprès des écloseries aquacoles.

Nous nous focalisons aujourd’hui sur l’aquaculture car c’est un marché clé pour répondre au besoin de nourrir sainement 10 milliards d’être humains en 2050 et ce sans épuiser la planète. Avec Inalve, nous contribuons à rendre cette activité plus productive tout en étant plus responsable écologiquement dans ses modes de production et de distribution. Et par effet rebond, une aquaculture plus performante c’est moins de pêche en mer et donc la préservation des océans.

Nous travaillons en étroite liaison avec nos clients afin de développer une gamme de produits adaptés aux besoins des différentes espèces. Nous réalisons par ailleurs des études avec des laboratoires indépendants pour objectiver les gains de performance. Les résultats démontrent des bénéfices effectifs de productivité sur les sujets nourris avec nos microalgues. 

A ces gains de productivité, s’ajoutent sur le terrain des bénéfices logistiques, le tout en répondant aux attentes des consommateurs en termes d’environnement, de naturalité, de santé, de traçabilité.

Quelle est la prise en compte de l’impact environnemental de votre activité ?

L’impact environnemental est au cœur de notre stratégie. C’est l’une des trois dimensions qui nous permet de prendre nos décisions, en combinaison avec le facteur économique (coût d’investissement et coût de fonctionnement) et celui de la  productivité.

Notre objectif est d’optimiser notre technologie afin de maximiser la qualité de notre offre (gamme de produits et service client), ses retombées socio-économiques, tout en minimisant encore son impact environnemental. 

C’est pourquoi nous nous attachons à minimiser encore nos consommations (eau, électricité, …). Et demain, nous irons encore plus loin en favorisant le recours aux énergies renouvelables, en nous inscrivant dans une dynamique d’économie circulaire, et en pensant international via un déploiement régional. Plus généralement, nous entendons réaliser régulièrement des ACV (analyse du cycle de vie) afin d’identifier les axes de progrès et ce à toutes les étapes de la production et de la vie du produit.

Autre exemple, afin de minimiser l’impact des transports et de maximiser notre impact socio-économique localement, nous favorisons le recours à des prestataires et fournisseurs régionaux, contribuant ainsi à la dynamique du territoire.

Quels sont vos projets de développement ?

Nous avons ouvert une première serre pilote en septembre 2020, puis une deuxième en septembre 2022 qui intégrait des améliorations de process. Soit 1000 m2 de surface de production.

Aujourd’hui, Inalve amorce une nouvelle montée en puissance de sa technologie et nous recherchons des fonds afin de passer à la dernière étape de notre « scale up » : le démonstrateur industriel. Soit une mise en service de 5000 m2 de surface de production intégrant de nouvelles améliorations technologiques qui vont nous permettre de décupler notre production. Dernière étape avant le déploiement commercial de fermes en régions ; un déploiement nécessaire afin de répondre à la demande croissante du marché aquacole.

Ferme pilote de production de microalgues - Inalve - Fanny Tondre - D.Prod.
© Ferme pilote de production de microalgues – Inalve – Fanny Tondre – D.Prod.

Jusqu’en 2025, nous resterons focalisés sur ce marché ; nous prévoyons ensuite la conquête, étape par étape, de nouveaux marchés et notamment celui des compléments alimentaires.

Nous garderons une forte implantation en région Sud, non seulement avec les équipes de R&D et de coordination internationale, mais aussi avec le  développement de nouvelles usines en fonction des besoins.

Toutefois le marché des microalgues est un marché mondial. Afin de répondre aux enjeux d’une économie durable, nous prévoyons un développement régional…à l’échelle internationale. 

Ainsi, si nous enregistrons une forte demande dans une région du monde, nous veillerons à nous implanter au plus près de nos clients pour maîtriser l’impact environnemental de notre activité et favoriser ses retombées socio-économiques.

Ce sera aussi l’occasion de faire rayonner la Métropole de Nice et la Région Sud à l’international, leur capacité à soutenir l’innovation technologique et adresser les défis mondiaux. 

Quel est votre prochain défi ?

Comme évoqué, nous préparons actuellement une nouvelle levée de fonds afin de déployer le démonstrateur industriel, étape qui va nous permettre d’atteindre le break even (équilibre économique) et de valider les modèles de sites de production qui seront ensuite déployés régionalement.

En tant que startup industrielle, nous devons convaincre les investisseurs de parier sur le moyen terme. Certes, les investissements de départ sont plus importants que dans le digital, mais les bénéfices finaux sont tout aussi attractifs. Et ils sont nécessaires si l’on veut répondre aux objectifs nationaux tant en termes de réindustrialisation de la France, de souveraineté alimentaire que de réponses aux enjeux climatiques. 

Nous cherchons donc des partenaires qui partagent nos valeurs et nos ambitions. Ensemble, déployons des innovations au service d’une croissance durable, alliant prospérité économique, inclusion sociale et préservation de la planète qui nous héberge.

Quels sont les facteurs qui contribuent à votre développement sur la Métropole Nice Côte d’Azur ?

Nous avons reçu un très solide soutien, à la fois opérationnel et financier, de la part de la Métropole Nice Côte d’Azur et de la Région Sud qui est notamment présente à notre capital via Région Sud Investissement. Notre projet est cohérent avec les ambitions environnementales, climatiques et économiques du territoire. Nous bénéficions également d’une très bonne dynamique des Business Angels. 

Ce soutien est primordial et nous tenons à remercier tous les acteurs impliqués dans notre réussite, qui nous accompagnent encore dans le futur développement de notre démonstrateur industriel. Ce projet est capital car il doit contribuer au changement d’échelle de notre solution et aura des retombées économiques locales et régionales.

La région est également ouverte sur l’international et nous pensons qu’elle a le potentiel pour attirer de jeunes talents du monde entier qui trouvent ici un environnement de travail motivant. Ce qui est clé pour nous car pour mener à bien notre stratégie, nous allons progressivement tripler, voire quadrupler notre équipe.

Dans le domaine de la recherche, notre unité est basée au Laboratoire Océanographique de Villefranche-sur-Mer avec qui elle mène des projets collaboratifs. Inalve a également établi des partenariats avec de nombreux centres d’excellence (INRIA, Sorbonne Université, CNRS, …). Cette proximité et ces échanges sont une source d’émulation et de créativité essentielles pour nos équipes de recherche.

Contact : Véronique RAOUL, Présidente

Email

Site internet Inalve


Informations Cleantech – Nice Côte d’Azur

Partagez cette page :

nos événements

Nos événements

Hub de l'Innovation - Nice Meridia
20 juin 2024
Rendez-vous de l’Ecovallée : la Technopôle Nice Méridia
rendez vous ecovallée
Nice
21 juillet 2024
Arrivée du Tour de France 2024
Tour de france 2024
Palais de la Méditerranée - Nice
26 septembre 2024
Nice Climate Summit
2024-nice-climate-summit
Allianz Riviera
15 octobre 2024
IBT 2024 : le rdv de l’industrie et de la construction
IBT 2024
Nice
5 juin 2025
Conférence des Nations Unies sur les Océans
Conférence sur les Océans - Nations Unies

Restons En Contact

Inscrivez Vous À Notre Newsletter

Prendre rendez-vous

Laissez-nous vos coordonnées
pour prévoir une rencontre avec l’un de nos experts.