LE BLOG

Investissements étrangers : la France en tête en Europe pour la 4e année consécutive

Investissements étrangers france

En 2022, la France a annoncé la réalisation de 1 259 projets, confirmant ainsi sa position de pays le plus attractif en Europe pour la quatrième année consécutive. 

Selon le baromètre EY de l’attractivité de la France en 2023, alors que la crise de 2022 a limité la reprise post-Covid en Europe, le nombre total d’investissements étrangers dans la région (5 962) n’a augmenté que de 1% par rapport à 2021, restant loin des niveaux d’avant la pandémie et du record atteint en 2017 (6 653).

Le statut de leader de la France en matière d’attractivité se maintient en 2022

Malgré une croissance modérée des investissements étrangers en Europe en 2022 (5 962, soit une hausse de seulement 1% par rapport à 2021), la France confirme sa position de tête avec 1 259 installations ou extensions annoncées en 2022, soit une augmentation de 3% par rapport à 2021. Cette performance, qui confirme la dynamique initiée en 2017, s’est maintenue malgré les difficultés économiques découlant de la crise géopolitique.

Toutefois, le nombre d’emplois générés en France par les investissements étrangers a diminué de 15% en 2022, avec une moyenne de 33 emplois par projet, inférieure à celle d’autres pays d’accueil majeurs en Europe (58 en Allemagne, 59 au Royaume-Uni).

Une résilience à court terme, une inquiétude à moyen terme

Selon une enquête menée entre le 15 février et le 15 mars 2023 auprès de 204 dirigeants, l’intention d’investir en France reste forte, avec 61% d’entre eux prévoyant des investissements en France en 2023. Toutefois, les perspectives d’attractivité à trois ans ont fléchi : 74% des investisseurs étrangers anticipaient une amélioration en 2021, contre 63% en 2022 et seulement 53% au début de 2023.

La France, plus industrielle et innovante, mais manquant d’emplois logistiques et décisionnels

L’industrie est redevenue un pilier de l’attractivité de la France, représentant 4 projets sur 10 en 2022. La disponibilité d’énergie décarbonée, malgré la crise énergétique actuelle, est le principal atout de la France selon les dirigeants industriels.

En revanche, la France doit améliorer sa performance en matière de centres de décision, restant à la traîne du Royaume-Uni qui a attiré 133 quartiers généraux en 2022 contre 78 pour la France. De même, l’Hexagone a connu une nette diminution des investissements dans les plateformes logistiques (-21% par rapport à 2021), en dépit de diverses mesures de simplification.

Éric Fourel, Président d’EY en France, souligne : « En dépit des chocs géopolitiques, économiques et énergétiques qui ont ébranlé l’Europe, le continent résiste. Cependant, le risque de délocalisations, notamment dans le domaine énergétique, n’est pas à exclure si la France et l’Europe ne parviennent pas à apporter une réponse adaptée. Dans un contexte de concurrence accrue de la part des États-Unis et de pays moins exigeants en matière de protection environnementale, les mois à venir seront déterminants dans cette course à l’attractivité. »

Marc Lhermitte, Associé chez EY, ajoute : « En conservant la première place en Europe, la France continue sa « remontada ». Il y a de nombreux motifs de satisfaction, avec des projets industriels ou innovants qui répondent aux impératifs de transformation de notre économie. Cependant, il reste encore du chemin à parcourir pour créer davantage d’emplois qualifiés et adapter notre système territorial, éducatif, fiscal et réglementaire aux nouvelles réalités des projets toujours plus technologiques et décarbonés. »

L’impact des investissements étrangers en Région Sud et sur la Côte d’Azur en 2022

La Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur a connu une année 2022 record en termes d’attraction d’investissements étrangers, avec 124 implantations de 30 pays différents et la création de 4 147 emplois. Ce chiffre marque une augmentation significative de 20% des projets attirés et de 87% des emplois directs générés par rapport à 2021. En dix ans, le nombre de projets attirés et d’emplois générés a plus que doublé.

Ces résultats reflètent l’intérêt croissant des investisseurs internationaux pour notre région qui se distingue par son positionnement géostratégique, ses filières d’excellence, son écosystème industriel et une politique proactive en matière de climat.

Plus de la moitié de ces projets sont des centres de décision ou de R&D, renforçant ainsi la capacité d’innovation de la région. Les États-Unis demeurent le premier investisseur historique avec 22 projets en 2022, y compris l’implantation de Berlin Packaging à Nice. La Tunisie fait son entrée dans le Top 3 avec 13 projets, et le Royaume-Uni a confirmé son intérêt pour la région avec 11 projets.

En 2022, Invest in Côte d’Azur a accompagné 44 projets d’implantation générant 621 emplois. 45% des implantations et 42% des emplois ont été générés par des investissements étrangers.


Implantations – Nice Côte d’Azur

Partagez cette page :

nos événements

Nos événements

Nice
10 juillet 2024
Nice met l’océan au sommet jusqu’au 10 juillet
Journée de l'ocean
Nice
21 juillet 2024
Arrivée du Tour de France 2024
Tour de france 2024
Palais de la Méditerranée - Nice
26 septembre 2024
Nice Climate Summit
2024-nice-climate-summit
Allianz Riviera
15 octobre 2024
IBT 2024 : le rdv de l’industrie et de la construction
IBT 2024
Nice
5 juin 2025
Conférence des Nations Unies sur les Océans
Conférence sur les Océans - Nations Unies

Restons En Contact

Inscrivez Vous À Notre Newsletter

Prendre rendez-vous

Laissez-nous vos coordonnées
pour prévoir une rencontre avec l’un de nos experts.