Le groupe allemand Axel Springer, déjà propriétaire en France d’Aufeminin.com ou encore de SeLoger.com, a annoncé avoir pris une participation de près de 10 millions d’euros, l’équivalent de 20%, dans la startup et entreprise emblématique de la candidature de la Côte d’Azur à la labellisation French Tech.

La startup créée il y a trois ans, et présente à Nice et Paris, se présente elle même comme l’ « anti-Google ». Qwant se veut respectueux de la vie privée et mise sur une présentation différente des résultats de recherche pour se démarquer de Google. L’an dernier, ce sont 507 millions de requêtes qui ont été traités par Qwant en 2013 quand le géant américain Google en recevait plus de 2.000 milliards. Le chiffre devrait dépasser un milliard de requêtes en 2014.

C’est à la suite du lancement du moteur de recherche en Allemagne que le groupe Springer est entré en contact avec les fondateurs. Les négociations ont abouti sous la forme de cet investissement qui devrait permettre à la société d’améliorer son produit et de se lancer dans d’autres pays.

En savoir plus : qwant.com et axelspringer.de/en

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *