Faire de la recherche sur la Côte d'Azur

La recherche en France

Faire de la recherche

La France représente une grande nation historique de recherche et puissance économique mondiale avec :

  • 50 milliards d’euros d’investissement R & D
  • Près de 285 000 chercheurs, dont 60 % en entreprise
  • 74 000 doctorants
  • Plus de 14 500 Doctorats délivrés par an
  • 265 Écoles Doctorales Doctorat en français ou en anglais
  • Un classement au 5e rang des pays de l’OCDE pour la dépense de R&D
  • Une part du PIB pour la Recherche de 2,27 %
  • Des Universités au cœur de la Recherche : 265 Écoles Doctorales, Doctorats en français ou en anglais
  • 42 % de doctorants étrangers
  • Des institutions, dont le CNRS, reconnues à l’étranger

Source : Campus France / Juin 2019

Liens utiles

 

Structures de recherche sur la Côte d’Azur

Structures de recherche sur la Côte d’Azur

Le secteur R&D azuréen recense plus de 5000 chercheurs. Avec Université Côte d’Azur, regroupement d’établissements supérieur rassemblant les principaux acteurs de l’enseignement supérieur et de la recherche sur la Côte d’Azur, détenant le label et le financement des prestigieuses « Initiatives d’Excellence », la Côte d’Azur possède une force de recherche démultipliée.

Chiffres clés:

  • +de 4000 personnes travaillant dans des laboratoires de recherche classés A ou A +
  • 493 partenariats de recherche et de formation actifs
  • 53 projets financés par l’Agence Nationale de la Recherche
  • 35 millions d’euros obtenus par des contrats de recherche
  • 76 prix nationaux et 48 prix internationaux

Le secteur R&D azuréen recense plus de 5000 chercheurs.
La Côte d’Azur bénéficie d’un regroupement d’établissements supérieur rassemblant les principaux acteurs de l’enseignement supérieur et de la recherche porté par Université Côte d’Azur, détenant le label et le financement des prestigieuses « Initiatives d’Excellence .

En lien avec le CNRS, l’INSERM, l’IRD, l’INRAE, le CEA, l’INRIA, l’Observatoire de la Côte d’Azur, le CHU de Nice, le Centre anti-cancéreux Antoine Lacassagne (CAL), SKEMA et des établissements de recherche étrangers, Université Côte d’Azur structure son activité de recherche autour de différentes structures de recherche dans tous les grands domaines scientifiques :

  • 17 Unités Propres de Recherche de l’université,
  • 22 Unités Mixtes de Recherche,
  • 1 Unité Propre de Recherche du CNRS,
  • 3 Unités de Recherche en Emergence,
  • 1 Unité Mixte de Service et de Recherche
  • 1 Maison des Sciences de l’Homme et de la Société (MSHS Sud-Est),
  • plusieurs « Equipes Projet Communes » avec l’Inria et 1 Equipe Collaborative de Recherche et Innovation avec SKEMA,
  • 5 fédérations de recherche de l’université et implications dans plusieurs groupements de recherche nationaux,
  • 2 unités mixtes de recherches internationales,
  • plusieurs laboratoires internationaux associés et réseaux de recherche internationaux.

Les structures de recherche principales rattachées à l’Université Côte d’Azur sont :

  • Les Laboratoires
  • Les Académies d’Excellence, dont le but est de concevoir et développer un processus transdisciplinaire impliquant la totalité de la communauté scientifique autour de projets émergents de recherche et de formation
  • Les Ecoles Doctorales qui – à l’instar des Graduate School – offrent au futur docteur un encadrement scientifique de haut niveau ainsi qu’une préparation à l’insertion professionnelle

Pour en savoir plus sur les structures de recherche sur la Côte d’Azur :

 

La recherche doctorale

La recherche doctorale

Réservé aux étudiants diplômés d’un Master et aux étudiants internationaux à diplôme équivalent, le Doctorat offre la possibilité de se former dans un domaine de recherche scientifique pointu et de trouver un emploi à l’issue de sa thèse, dans le domaine de la recherche publique ou privée, ou dans tout autre domaine.

Pour devenir doctorant, une recherche doctorale (sujet de thèse) doit être menée. Nécessitant un fort investissement personnel, le sujet de thèse doit être soigneusement choisi par le candidat. La thèse doit faire l’objet d’un apport original dans le domaine choisi.

Les candidatures en doctorat reposent sur quatre critères :

  • Être titulaire d’un diplôme national de Master ou d’un autre diplôme français ou étranger équivalent au Master. Sans diplôme français niveau Master, une demande de dispense auprès de l’école doctorale souhaitée devra être réalisée.
  • Avoir pris contact avec un directeur de thèse habilité à diriger les recherches (HDR) et un laboratoire d’accueil, et avoir obtenu leur accord pour s’inscrire en thèse.
  • Avoir défini un projet de recherche doctorale (sujet de thèse). Notez que la plupart des instituts et des écoles doctorales affichent une liste (non exhaustive) sur leur site Web des sujets de thèse proposés.
  • Selon les écoles doctorales, avoir obtenu un financement couvrant la durée de la thèse.

Les structures d’accompagnement des doctorants au sein d’Université Côte d’Azur sont :

  • La Maison des Etudes Doctorales, dont le but est de simplifier les démarches des doctorants à chaque étape de leur recherche et de faciliter leur intégration
  • Les Ecoles Doctorales, qui fédèrent les équipes de recherche responsables de la formation des doctorants.
  • Les Labex, « laboratoires d’excellence » ayant le potentiel de soutenir la recherche dans des domaines scientifiques porteurs
  • Le Welcome Center, interlocuteur privilégié des doctorants et enseignants-chercheurs à l’international, qui les accueille et les accompagne dans leurs démarches administratives et leur installation sur la Côte d’Azur.
  • Le Service Commun de la Documentation, qui accompagne et forme les doctorants sur tous les sujets en rapport avec la publication des résultats de leurs recherches.

Liens utiles

Appels à projets

Appels à projets

Les appels à projets de recherche permettent d’obtenir des subventions. Ci-dessous un tour d’horizon des différents appels à projets existants.

Européens :

  • Horizon 2020 : programme pour la recherche et le développement pour la période 2014-2020.
  • FEDER : Fonds Européen de Développement Régional qui vise à renforcer la cohésion économique et sociale dans l’Union européenne en corrigeant les déséquilibres entre ses régions.
  • Coopération territoriale : instrument de la politique de cohésion qui vise à résoudre les problèmes au-delà du cadre national et à développer conjointement le potentiel des divers territoires.

Nationaux :

  • Agence Nationale de la Recherche – ANR : établissement public à caractère administratif, placé sous la tutelle du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation qui vise à promouvoir la recherche française sur projets, et stimuler l’innovation en favorisant l’émergence de projets collaboratifs pluridisciplinaires et en encourageant les collaborations « publics-privés ».
  • Fonds Unique Interministériel – FUI : programme destiné à soutenir la recherche appliquée pour aider au développement de nouveaux produits et services susceptibles d’être mis sur le marché à court ou moyen terme.

Région Sud :

  • Appels à Projets de Recherche Finalisée – APRF : encourager les projets collaboratifs de recherche innovants de moyenne dimension, qui réunissent des entreprises régionales et des producteurs de connaissances.
  • PACA Labs : dispositif régional de soutien à l’expérimentation et à l’innovation numérique.
  • Appels à projets Recherche

Conseil Départemental des Alpes Maritimes :

  • Appel à projets Santé : répondre aux défis majeurs de santé, actuels et à venir.

Ville de Nice :

  • Appels à projets Ville de Nice « Aide individuelle jeunes chercheurs » : dispositif de soutien à la recherche pour de jeunes chercheurs travaillant dans le domaine des sciences de la vie et de la santé.
  • Appels à candidatures Doyen Jean Lepine : le Comité Doyen Jean Lépine réunit, une fois par an, des personnalités du monde du savoir qui étudient des dossiers présentés par les laboratoires de recherche d’Université Côte d’Azur.

Pour en savoir plus :

Liens utiles

 

Visas et titres de séjour

Visas et titres de séjour

Pour les chercheurs et doctorants étrangers

 

En tant que chercheur, enseignant-chercheur ou doctorant étranger, vous pouvez prétendre à un visa long séjour (VLS) mention « passeport talent – chercheur ». Après obtention de ce visa, vous serez en mesure d’enseigner en université, de faire de la recherche ou de poursuivre votre doctorat en France.

Si vous êtes originaire de l’Union Européenne, aucun visa ne sera requis.

Pour un séjour de moins de 12 mois, votre VLS, valable un an maximum, devra être validé dans les 3 mois qui suivent votre arrivée en France par l’Office Français pour l’Immigration et l’Intégration (OFII) : https://administration-etrangers-en-france.interieur.gouv.fr/particuliers/

Pour un séjour de plus de 12 mois, votre VLS ne sera valable que les 3 premiers mois. Pour obtenir un titre de séjour, vous devrez adresser votre demande de carte de séjour pluriannuelle mention « passeport talent-chercheur » à la Préfecture dans les deux mois suivant votre arrivée en France. La validité de cette carte de séjour sera la même que celle de la convention d’accueil, à savoir 4 ans maximum.

Nous vous invitons à contacter les autorités consulaires françaises de votre pays de résidence pour réaliser votre demande de visa avant votre départ prévu en France.

Pour plus d’informations ou pour toute autre question spécifique à votre visa et/ou titre de séjour, nous vous invitons également à vous rapprocher du site du gouvernement français.

Liens utiles

Couverture Santé et Protection Sociale

Couverture Santé et Protection Sociale

S’affilier au régime de santé français

 

Installé en France, vous devrez souscrire à une assurance maladie publique ou privée. En tant que chercheur ou doctorant, plusieurs options obligatoires se présentent à vous:

  • Vous inscrire auprès de la « Sécurité Sociale » (CPAM/PUMA) selon votre situation professionnelle, pays d’origine et durée de votre séjour
  • Rester inscrit auprès de l’organisme de sécurité sociale de votre pays de résidence, uniquement si celui-ci vous assure une couverture en France
  • Souscrire à une assurance privée en France ou dans votre pays de résidence qui vous assurera une couverture en France. Néanmoins, cette option ne permettra pas de couvrir les éventuels accidents du travail.

Vous êtes :

Un scientifique ou un doctorant avec un contrat de travail français

    • Ressortissant d’un pays de l’U.E
      Avant votre arrivée en France, vous devrez déposer une demande de carte européenne d’assurance maladie. Cette dernière couvrira les éventuels frais médicaux générés dans l’attente de l’ouverture de vos droits à la sécurité sociale française.
      Une fois en France, vous bénéficierez de la Protection Universelle Maladie (PUMA) de la sécurité sociale française dès votre premier jour de travail. Charge à votre employeur de demander votre affiliation à la CPAM des Alpes-Maritimes. Cette dernière pendra ensuite contact avec vous pour finaliser votre dossier d’inscription et vous adresser votre carte vitale. Les délais sont d’environ 1 mois.
    • Ressortissant d’un pays tiers
      Avant votre arrivée en France, vous devrez vous inscrire auprès d’une assurance privée dans votre pays d’origine qui vous assurera une couverture sociale durant les trois premiers mois de votre séjour en France. Une fois installé, charge à votre employeur de réaliser votre demande d’affiliation auprès de la CPAM Paris dédiée aux chercheurs détenant un visa mention « passeport/talent » en parallèle. A défaut, vous aurez la possibilité d’adresser votre dossier à la CPAM Paris avec présentation de votre visa.
 

Un scientifique sans contrat de travail français

    • Ressortissant d’un pays de l’U.E
      Avant votre arrivée en France, vous devrez déposer une demande de carte européenne d’assurance maladie. Cette dernière couvrira vos éventuels frais médicaux dans l’attente de l’ouverture de vos droits à la sécurité sociale française. Sans contrat de travail, vous pourrez faire une demande de PUMA auprès de la CPAM Alpes-Maritimes en justifiant d’au moins 3 mois de résidence ininterrompue en France. Une fois ce délais écoulé, vous pourrez adresser votre demande d’affiliation à la sécurité sociale française à la CPAM Alpes-Maritimes.
    • Ressortissant d’un pays tiers
      Avant votre arrivée en France, vous devrez souscrire à une assurance privée qui assurera votre couverture sociale en France dans l’attente de l’ouverture de vos droits à la sécurité sociale française. Une fois arrivé en France, vous pourrez faire une demande de PUMA auprès de la CPAM. Après trois mois de résidence ininterrompue en France, votre demande d’affiliation devra être transmise à la CPAM Paris.Un doctorant sans contrat de travail français
    • Déjà affilié à une sécurité sociale en France
      Si vos études supérieures ont démarré à la rentrée 2018 et si vous avez conservé le statut d’étudiant doctorant à la rentrée 2019, vous serez rattaché gratuitement au même régime de sécurité sociale.
      Si votre protection sociale a été gérée par une mutuelle étudiante en 2018/2019 et si vous continuez vos études à la rentrée 2019, vous serez rattaché à la CPAM de votre lieu de résidence. Votre carte vitale devra être mise à jour sur votre compte « Ameli » rattaché à la sécurité sociale française.
    • Pas encore affilié à la sécurité sociale en France :
      Votre demande d’affiliation devra être réalisée après votre arrivée en France et une fois votre inscription à l’université finalisée. Ci-dessous la liste des documents à fournir électroniquement sur le portail https://etudiant-etranger.ameli.fr :

       

      • Passeport ou carte d’identité nationale
      • Visa VLS/TS étudiant et validation OFII ou titre de séjour en cours de validité
      • Extrait d’acte de naissance avec filiation. L’acte de naissance devra être traduit en français par un traducteur assermenté auprès de la Cours d’Appel d’Aix en Provence. Il est aussi important de vérifier si l’acte de naissance requiert une apostille.
      • Un RIB
      • Un certificat scolaire pour l’année universitaire en cours
      • Un justificatif de domicile en France datant de moins de trois mois

Par la suite, vous recevrez un numéro de sécurité sociale provisoire attribué par la CPAM. Vous recevrez ultérieurement une attestation de droits ainsi qu’un numéro de sécurité social définitif. Votre demande de carte vitale pourra être réalisée sur votre compte « Améli ».

Liens utiles

 

Assurance santé complémentaire

 

Lorsque vous êtes rattaché à la sécurité sociale française, vos dépenses santé sont remboursées à hauteur de 70%. Pour augmenter le montant de vos remboursements jusqu’à 100%, vous avez la possibilité de souscrire à une mutuelle santé en France.

Pour comparer les avantages et les tarifs des mutuelles avant d’y souscrire, vous pouvez vous rapprocher des établissements suivants :

  • Mutuelles étudiantes, uniquement si vous êtes étudiant chercheur : LMDE ou MEP Vous pouvez également choisir une autre mutuelle ne faisant pas partie du réseau de la Sécurité Sociale étudiante. Cependant, vous ne pourrez pas bénéficier du système de télétransmission de votre carte Vitale. Vous bénéficierez de prestations plus étendues mais à des tarifs de base légèrement supérieurs. Nous vous invitons à comparer les offres mutuelles pour effectuer le choix le plus adéquat en fonction de vos besoins et de votre budget.
  • Compagnies d’assurance (AXA, Allianz, MAIF, Groupama…) que vous pouvez également comparer en ligne
  • Banques (BNP Paribas, Crédit Agricole, Société Générale, Banque Postale…)

Nous vous invitons à comparer les avantages et les tarifs de chaque mutuelle avant de finaliser votre inscription.

Liens utiles

Logement

Logement

Faculty clubs

 

En tant que chercheur, doctorant ou enseignant chercheur, vous pouvez demander un logement au sein d’un Faculty Club.

Les Faculty Clubs sont des résidences hôtelières gérées par le Crous Nice/Toulon qui offrent des prix très compétitifs, à partir de 425€ par mois ou 50€ par nuit par chambre de 20m2.

Les logements proposés vont du studio (1 pièce) au 3 pièces, et sont équipés d’une kitchenette, d’une salle d’eau privative, d’une TV et du Wifi. Un service hôtelier hebdomadaire est également disponible. Les charges sont comprises pour tout séjour de trois mois maximum.

Les locations sont disponibles du 1er au 1er uniquement, et données en priorité aux personnes invitées dans le cadre de l’IDEX UCAJEDI, ainsi qu’aux séjours moyenne et longue durée – de 1 à 3 mois.

Liens utiles

 

Trouver un logement

 

Dans le cadre de votre installation sur la Côte d’Azur, il est fortement conseillé de rechercher votre logement avant votre arrivée. Une fois votre logement trouvé et avant votre emménagement, vous devrez signer un contrat de location, ou un bail, prouvant votre lieu de résidence durant votre séjour.

En tant que chercheur, divers dispositifs d’accompagnement existent :
– Les centres Euraxess France
– La Fondation Nationale Alfred Kastler – qui pourra vous fournir un accompagnement personnalisé avant et pendant votre séjour en France, ainsi que d’offres négociées (logement, mais aussi assurance, banque, cours de Français Langue Etrangère)
– Les associations de Doctorants

Si vous êtes étudiant chercheur, plusieurs solutions s’offrent à vous : Colocation, chambre chez l’habitant, résidence étudiante telle que le CROUS réservé aux étudiants boursiers.

Pour vous guider à travers ces étapes, nous vous conseillons également de contacter votre université en France, qui peut disposer de sa propre résidence universitaire pour étudiants.

Le CROUS propose un portail Internet « Lokaviz » avec des annonces pour tous types de logement  étudiant : https://www.lokaviz.fr/

Université Côte d’Azur a également créé un portail avec « studapart » pour proposer des offres de logement étudiant tout au long de l’année : https://univ-cotedazur.studapart.com/fr/

Pour vous accompagner dans vos recherches, nous vous conseillons de contacter votre Université en France qui disposera peut-être de sa propre résidence universitaire ou qui pourra vous rediriger vers sa propre plateforme de recherche de logement étudiant.

En tant qu’étudiant, les documents obligatoires à fournir pour une demande de logement sont :

  • Carte d’identité valide
  • Carte d’étudiant pour l’année en cours ;
  • Les trois derniers quittances de loyer pour l’appartement précédemment occupé
  • La preuve d’un garant. Si vous avez moins de 30 ans et que votre loyer mensuel est de 600€ maximum. (Visale peut agir comme garant afin de simplifier la recherche de logement)

Vous pouvez également consulter le Guide du Logement 06 qui recense toutes les offres de location et d’achat de biens immobiliers dans la région Alpes-Maritimes.

Liens utiles

 

Aides aux logements

 

En fonction de vos ressources et du type de logement que vous occupez, vous pourrez potentiellement bénéficier d’une allocation de logement sociale ou d’aide au logement personnalisée. Pour le savoir, nous vous invitons à faire une simulation ou à vous renseigner auprès de la Caisse d’Allocations Familiale (CAF) la plus proche de chez vous.

Les aides de la CAF :

  • L’Aide Personnalisée au Logement (APL)
    Réservée aux personnes avec un logement conventionné APL : le propriétaire remplit une convention avec l’Etat français pour respecter un niveau de loyer fixé et jouir en contrepartie d’avantages financiers.
  • L’Allocation de Logement à caractère Familial (ALF)
    Réservée aux personnes dont le logement n’est pas conventionné APL, ayant des enfants (nés ou à naître), et mariés il y a moins de cinq ans (avant les 40 ans des deux conjoints).
  • L’Allocation Logement Social (ALS)
    Réservée aux personnes ne pouvant bénéficier de l’APL et de l’ALF. Le montant attribué est calculé en fonction de la situation financière, familiale et de l’emplacement du logement.

Liens utiles

Venir en famille

Venir en famille

Visas pour la/le conjoint et les enfants

 

Si vous êtes titulaire d’un VLS « passeport talent – chercheur », votre conjoint et vos enfants mineurs pourront bénéficier de la procédure simplifiée de « famille accompagnante » pour vous rejoindre en France sans faire la procédure de regroupement familial.

Si les membres de votre famille ne sont pas encore en France, leur demande de VLS devra être adressée au consulat français de leur lieu de résidence. Si vos proches sont déjà en France avec un VLS, votre conjoint devra adresser une demande de titre de séjour à la préfecture de son lieu de résidence. Vos enfants mineurs seront dispensés de ce titre de séjour jusqu’à leur majorité.

Les conjoints et les enfants originaires d’un pays de l’Union Européenne, de Suisse, ou de la zone Espace Economique Européen, n’ont pas besoin de visa.

Les enfants et les conjoints n’appartenant pas à l’Union Européenne auront besoin d’un visa de long séjour D avec la mention « Passeport Talent Famille ». La demande doit être faite par le scientifique deux mois avant le départ ou en même temps que la demande de son propre visa auprès de la préfecture la plus proche de son lieu de résidence. Une fois en France, le scientifique devra demander un document de circulation pour les enfants mineurs (DCEM). Les documents devront être envoyés à la Préfecture des Alpes Maritimes par courrier.

Par ailleurs, votre VLS « passeport talent – chercheur » confère la possibilité à votre conjoint de travailler sur le territoire français.

La validation du visa long séjour « Passeport Talent – Famille » VLS-TS  s’effectue en ligne : https://administration-etrangers-en-france.interieur.gouv.fr/particuliers/

Liens utiles

 

Scolariser les enfants

 

En France, l’école est obligatoire pour tous les enfants âgés de 6 à 16 ans. Le ministère de l’Education nationale élabore les programmes d’enseignement. L’année scolaire dure 10 mois, de début septembre à fin juin/début juillet.

Il existe des écoles avec des sections internationales qui permettent d’intégrer, par le biais d’une formation bilingue, des élèves étrangers au sein du système scolaire français.

A 3 ans, les enfants rentrent en maternelle. A 6 ans se fait l’entrée au primaire, allant du CP au CM2. Le collège se déroule de la sixième à la troisième, à l’issue de laquelle les élèves passent le Brevet des collèges BEPC. Cet examen permet d’accéder au lycée et de suivre un début d’orientation : littéraire (L), économique (ES), scientifique (S) ou technologique. Le lycée se déroule sur trois ans. A l’issue de la première et de la terminale, les élèves passent l’examen du baccalauréat. Ce diplôme contrôle et valide les connaissances et les compétences de fin d’études secondaires avant d’accéder aux études supérieures.

Liens utiles et établissements avec des sections internationales présents sur la Côte d’Azur

 

Cours de français

 

Dans le cadre de votre installation ou de votre séjour en France, il est possible de vous inscrire à des cours pour apprendre la langue française. Plusieurs centres de formations certifiés sont disponibles dans la région azuréenne. Selon les centres, différentes formules pourront être proposées : cours individuels, collectifs, à domicile, intensifs, semi-intensifs… Également selon votre projet, personnel et/ou professionnel, vous pourrez passer des tests de certification :

DILF : Diplôme initial de langue française
Public : grands débutants et nouveaux arrivants en France
Niveau : A1.1

DELF – Diplôme d’études en Langue Française
Public : tous publics
Niveaux : A1-A2-B1-B2

DALF – Diplôme approfondi de langue française
Public : adultes en situation universitaire ou professionnelle
Niveaux : C1-C2

Ces diplômes sont délivrés par le ministère français de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur. Ils sont indépendants, valides à durée indéterminée et reconnus à l’international.

La loi du 7 mars 2016 relative au droit des étrangers prévoit que les étrangers souhaitant s’installer définitivement en France ont besoin de justifier du niveau A2 à l’écrit et à l’oral pour obtenir un titre de séjour.

L’accès à la nationalité française requiert la validation du niveau B1 oral de connaissance du français.

Parmi les centres disponibles dans les Alpes-Maritimes :

  • L’Alliance Française de Nice
  • L’Institut International d’Antibes
  • Azur Lingua à Nice
  • France Langue Nice
  • Alpha.B
  • International House Nice

Découvrez ci-dessous la liste complète des écoles linguistiques sur la Côte d’Azur.

Par ailleurs, le Welcome Center d’UCA est partenaire de deux écoles labélisées Qualité FLE pour les scientifiques / doctorants et leurs conjoints. Le premier partenaire propose des frais d’inscription offerts, et un accès à des prix préférentiels pour les conjoints. Le programme 1 revient à 20€/semaine pour l’apprenant. Le Programme 2 revient à 10 leçons/ semaine en fin de journée (horaire à définir). Ce programme adapté aux personnes salariées en temps plein revient à 110€/semaine par apprenant.

La deuxième école partenaire propose une remise de -12% sur chaque formule choisie (remise valable également pour les conjoints). Les formules vont de 4,5h/semaine pour 2 semaines à 110€ par apprenant à 20h/semaine pour 2 semaines à 515€ par apprenant.

Pour plus d’informations : http://univ-cotedazur.fr/fr/international/welcome-center/vie-pratique/apprendre-le-francais

Liens utiles

Transports

Transports

Abritant le 2e aéroport international de France, la Côte d’Azur offre une excellente connectivité. Nice s’impose comme pionnière en matière de mobilité durable avec le lancement du premier service d’auto partage 100% électrique déployé à grande échelle en France.

  • Aéroport Nice Côte d’Azur :
    Situé à 5 km seulement du centre-ville de Nice duquel il est directement connecté par le tramway et à moins de 30 minutes de plusieurs grandes villes azuréennes, l’aéroport international de Nice Côte d’Azur dessert plus de 115 destinations en direct dans 40 pays. Des vols quotidiens sont assurés vers l’Europe et les principales capitales économiques, l’Amérique du Nord et le Moyen-Orient et l’Asie : 20 vols par jour vers Londres, 34 vers Paris, 1 liaison quotidienne vers New York, Dubaï et Moscou. Depuis l’été 2019, Nice est également reliée par un vol direct à Pékin trois fois par semaine. Premier aéroport international en France après les aéroports de Paris, l’aéroport de Nice Côte d’Azur s’est imposé comme l’une des plates-formes aéroportuaires majeures de l’Europe du Sud. Il est particulièrement apprécié de la clientèle d’affaires à laquelle il offre des temps de transits optimisés et des connections directes sur les grandes métropoles européennes en 2h à 3h. En 2019, l’aéroport Nice Côte d’Azur a accueilli plus de 14 millions de passagers.
    Site de l’Aéroport de Nice : https://www.nice.aeroport.fr/

 

  • Moyens de transports publics et mutualisés
    Train, bus, tramway : la Côte d’Azur dispose d’un vaste réseau de transports publics, complétés par des équipements de mobilité durables innovants : vélos en libre-service (Vélo bleu), voitures électriques en libre-service (Renault Mobility), scooters en libre-service (CityScoot), etc. Découvrez ci-dessous toutes les informations pratiques et liens utiles pour faciliter vos déplacements dans la région.

 

  • Trains (TER, TGV)
    Les TER (Trains Express Régionaux) relient rapidement toutes les villes principales de la Côte d’Azur entre Cannes et Vintimille. A certaines heures de la journée, des trains sont en service toutes les demi-heures.
    Information & horaires : https://www.ter.sncf.com/sud-provence-alpes-cote-d-azur
    Billetterie / plus d’informations : www.sncf.fr
    Site du réseau TER SUD – PACA : https://www.ter.sncf.com/sud-provence-alpes-cote-d-azur

 

 

  • Tramway
    Le tramway de Nice est un moyen très efficace pour se déplacer dans la ville. Composé de deux lignes, le tramway assure également les liaisons vers l’Aéroport Nice Côte d’Azur (T1 et T2). Les tickets de tramway sont en vente dans les agences « Lignes d’Azur » de Nice, ainsi que dans certains tabac/presse logotés « Lignes d’Azur ». Vous ne pourrez pas acheter de ticket une fois à bord du tramway. Des distributeurs sont également disponibles sur les quais pour régler votre ticket. Tarif : 1,50€
    Tramway de Nice : http://tramway.nice.fr/Liaison Bus-Tram Antibes – Sophia Antipolis : http://www.bustramcasa.fr/
    Agences Lignes d’Azur : https://www.lignesdazur.com/agences-points-de-vente 

 

  • En voiture
    Le stationnement est généralement payant du lundi au samedi, de 9 h à 12 h et de 14 h à 19 h. Vous pouvez accéder à de nombreux parkings et parcmètres, en journée et en soirée, vous permettant ainsi de réaliser vos visites à votre rythme. Tarif horaire moyen : 1,30 € (parcmètres) et 2 à 3 € (parking).
    Si vous n’êtes pas véhiculé mais souhaitez louer une voiture pendant votre séjour, il existe des voitures de location disponibles notamment à l’Aéroport International Nice Côte d’Azur (terminal 2) et dans les principales gares SNCF.Transports touristiques :
    Les cars et les trains Zou ! de la Région Sud permettent de découvrir les plus beaux sites naturels et culturels du territoire azuréen toute l’année. Parmi les itinéraires phares :

     

    • Le Train des Merveilles : liaison entre Nice et Tende qui dessert également les villages des vallées du Paillon et de la Roya-Bévéra
    • Le Train des Pignes : liaison de la Côte d’Azur aux Alpes de Haute Provence
    • Le Train de la Côte Bleue : parcours de 60km au total offrant un panorama exceptionnel de la rade de Marseille

Pour en savoir plus : info-ler.fr Et https://www.maregionsud.fr/transports/transports-touristiques

Liens utiles

Meetups

Meetups

Le Welcome Center de l’Université Côte d’Azur organise des rencontres entre les membres de son réseau tous les mois. Ces rencontres sont une très bonne occasion de rencontrer de nouvelles personnes, découvrir des lieux, échanger des informations et des bons plans, etc…

Parmi les activités proposées : découverte de Nice et de ses environs, réunions d’information, événements auxquels les familles sont aussi conviées.

Par ailleurs, de nombreuses associations internationales sont là pour vous aider à rencontrer de nouvelles personnes et tisser un réseau, partager vos expériences, faire de nouvelles activités, en apprendre davantage sur la région et sur ses bons plans.

Parmi les associations d’expatriés reconnues, nous retrouvons notamment Internations, l’Alliance Français de Nice et IWCR (International Women’s Club of the Riviera).

Chaque mois, le Welcome Center de l’Université Côte d’Azur organise des rencontres avec les membres de son réseau. Une bonne occasion pour rencontrer de nouvelles personnes, découvrir des lieux, échanger des informations et des bons plans, etc.

Le Portail en ligne des Associations Nice Côte d’Azur recense également un grand nombre d’associations locales (caritatives, culturelles, sportives, etc…) que vous pouvez rejoindre.

Liens utiles