L’extension et la modernisation de l’Aéroport Nice Côte d’Azur est au cœur du contrat de financement de 100 millions d’euros signé vendredi 21 novembre par Dominique Thillaud, Président du Directoire d’Aéroports de la Côte d’Azur, et Philippe de Fontaine Vive, Vice-Président de la Banque Européenne d’Investissement (BEI).

Aucun aéroport européen n’avait bénéficié d’une telle somme pour accompagner son développement … Il s’agit d’un projet d’envergure – européen par excellence puisque l’Aéroport Nice Côte d’Azur est le second aéroport après Paris et une importante plateforme internationale pour l’accès à la région ainsi qu’à la Principauté de Monaco. « C’est un projet régional et européen à la fois, tourné vers un même objectif de performance, d’innovation et de compétitivité du transport aérien » a souligné Philippe de Fontaine Vive, Vice-Président de la BEI au cours de cette signature.

©Aéroports de la Côte d’Azur /J.Kelagopian

Il s’agit d’un financement clef pour l’Aéroport Nice Côte d’Azur, qui vise visant à augmenter la capacité d’accueil des terminaux existants d’environ 4 millions pour atteindre 15,5 millions de passagers par an. Le prêt, obtenu à des conditions très compétitives grâce à la notation triple A de la BEI et aux longues maturités proposées, permettra d’augmenter les capacités d’accueil pour accompagner la croissance du trafic aérien, d’améliorer la qualité de services aux voyageurs,  et de développer des solutions novatrices tant au niveau des pistes pour faciliter l’atterrissage et le décollage des grands avions, qu’au niveau des services offerts aux voyageurs pour faciliter l’enregistrement des personnes et de leurs bagages.

Ce financement reflète l’engagement de la BEI pour le développement économique de la région Provence Alpes Côte d’Azur, portant à ce jour à près de 700 millions d’euros pour l’année 2014 le total des financements accordés par la BEI sur ce territoire et sur des secteurs clefs tels que le transport, la santé, l’efficacité énergétique, la formation des jeunes, ou encore l’innovation.