Stephane PERRIN AK IOAkt.io est la plateforme fintech créée par le groupe britannique Automata. Akt.io prépare le lancement de sa plateforme et de sa future application qui ambitionne de révolutionner la gestion de l’épargne des particuliers.

La fintech, qui a rejoint la Côte d’Azur en 2020, compte désormais plus de 80% de ses collaborateurs à Sophia Antipolis (100 personnes) et étudie la possibilité d’y transférer son siège social, actuellement localisé à Londres.

Entretien avec Stéphane Perrin, Co-fondateur et Deputy CEO d’Akt.io (en photo).

 

 

 

Une levée de fonds de 27M€ en cours de finalisation

Akt.io souhaite proposer, à terme, une application mobile permettant de gérer et de faire travailler l’argent de façon simplifiée en proposant une alternative à des produits existants vieillissants.  

Les fondateurs ont pour ADN, le «Wealth», c’est-à-dire la volonté de produire de la richesse pour les personnes. Pour se faire, nos profils sont ceux de traders orientés tech et algorithmes et nous mobilisons des technologies innovantes de finance décentralisée (ex : blockchain, …). 

Nous sommes en cours de finalisation d’une levée de fonds de 27 M€ et il nous reste deux millions à lever pour la finaliser. Ce financement doit nous permettre de développer des solutions technologiques basées sur l’intelligence artificielle depuis la Côte d’Azur.

L’annonce de la finalisation de l’ICO a été faite le 18 mars 2022

 

Un futur siège mondial azuréen à l’étude

A la genèse du projet, nous souhaitions conserver notre siège social à Londres, qui est une des premières places de la finance internationale, mais le Brexit et la crise du COVID nous ont incité à envisager un éventuel transfert du siège du groupe sur la Côte d’Azur.

Nous avions toujours eu l’ambition d’installer et de développer nos solutions tech et d’intelligence artificielle sur la Côte d’Azur et Sophia Antipolis. Nous sommes ici, à côté d’autres entreprises technologiques, au cœur de la Silicon Valley française ainsi que le premier parc technologique européen.

Notre CEO, Gaël Itier, et moi-même avons poursuivi nos études sur la Côte d’Azur, et par conséquent nous avions une totale connaissance de la qualité de l’enseignement et des talents formés sur la Côte d’Azur.

 

Un fort investissement en faveur du capital humain de l’entreprise

Nous sommes sur Sophia Antipolis depuis deux ans maintenant. Nous avons d’abord constitué une équipe Ressources Humaines constituée de 6 personnes qui a pour feuille de route d’accompagner nos besoins en compétences au service de notre développement, qui est aujourd’hui exponentiel.

Nous recrutons 15 à 20 personnes par mois depuis octobre 2021 et Akt.io est devenu l’un des plus importants recruteurs de la région dans le domaine de la Tech. Les offres d’emploi Akt.io sont disponibles sur Linkedin.

Nous proposons aux ingénieurs qui nous rejoignent une expérience de travail similaire à celle des grands acteurs mondiaux de la Tech : défis technologiques, bureaux innovants, accessibilité du top management, ambiance de travail conviviale, opportunités rapides de développement de carrières, mais aussi énormément d’investissement personnel et un management par l’excellence pour atteindre nos objectifs.

Le groupe a pris à bail un bâtiment complet de l’ensemble immobilier Garden Space (3 000 m²), un immeuble éco-responsable à énergie positive, qui doit contribuer à réduire notre empreinte carbone et à favoriser le bien-être au travail des collaborateurs.

Nous avons créé des espaces conviviaux comme des terrasses et rooftop et l’aménagement est en perpétuelle adaptation pour être en phase avec notre organisation et développement.

Enfin le cadre de travail offert par la Côte d’Azur et Sophia Antipolis est vraiment privilégié, mixant qualité de vie et environnement hi-tech.


 

Des technologies au service de la transparence et de la fiabilité du secteur de la finance

Akt.io développe déjà de nombreux algorithmes, notamment sur la partie Robot Advisory relative aux activités de trading. Le machine learning doit nous permettre de consolider une intelligence artificielle prédictive qui contribuera à l’ajout d’une surcouche de sécurité qui permettra d’éclairer les choix d’investissements.

L’évolution naturelle de notre offre se fera grâce à l’intelligence artificielle qui permet de limiter les erreurs humaines dans le cadre d’investissement.

En tant que Fintech, nous pensons que l’écosystème d’intelligence artificielle de la Côte d’Azur vient légitimer notre positionnement d’acteur Tech de la finance. Nous disposons, à proximité directe, des écoles d’ingénieurs et Université Côte d’Azur, des entreprises aux enjeux tech communs et l’un des quatre Instituts Interdisciplinaires d’Intelligence Artificielle français : le 3iA Côte d’Azur qui fédère tous les acteurs de l’intelligence artificielle de la Côte d’Azur.

Pour notre développement, nous avons trouvé à Sophia Antipolis et la Côte d’Azur, un équilibre efficient entre sourcing et attraction des talents, coût de l’immobilier d’entreprise, cluster Fintech et écosystème Tech reconnu internationalement. Nous envisageons, avec Jean-François Chapperon de Team Côte d’Azur, la création d’une association des entreprises FinTech azuréennes.

Pour la fin de l’année 2022, nous avons prévu un effectif de deux cent cinquante collaborateurs à Sophia Antipolis et notre objectif d’acquisition clients est fixé entre cinq cent mille et un million d’utilisateurs pour atteindre trois millions en 2023.

Nous préparons également le développement international de notre application.