campus stappsAprès l’annonce de sa collaboration avec Bouygues Bâtiment Sud-Est pour l’amélioration de la performance énergétique des bâtiments du campus Trotobas, Université Côte d’Azur annonce une nouvelle coopération, dans le cadre du plan de relance, avec GCC pour la rénovation énergétique du campus Staps.

Au terme d’une procédure d’appel d’offres, Université Côté d’Azur et GCC annoncent leur collaboration pour les travaux d’amélioration de la performance énergétique des bâtiments et installations techniques du campus STAPS, boulevard du Mercantour à Nice.

 

Le projet principal contient l’installation d’une production principale géothermique permettant d’atteindre à terme une réduction de la consommation d’énergie à minima de 34% et un bâtiment neuf fonctionnel, évolutif, confortable et sécure en lieu et place des 3 bâtiments préfabriqués actuels.

Le marché confié au groupement emmené par GCC comprend la conception, la réalisation des travaux d’une durée prévisionnelle de 15 mois, ainsi que l’exploitation maintenance du site pendant 72 mois.

Ce projet s’inscrit dans le cadre du Plan France Relance 2020-2022, mis en place par le gouvernement et pour lequel Université Côte d’Azur a bénéficié de fonds pour rénover ses principaux campus et améliorer les performances environnementales et énergétiques de son patrimoine.

Pour GCC, ce marché lui permet d’être acteur de son territoire sur un projet d’intérêt public, de participer à la transition énergétique entamée par Université Côte d’Azur et d’anticiper le bâtiment de demain en mettant au service de l’université les savoir-faire et  compétences de GCC tant sur les travaux neufs, portés par l’agence GCC Cote d’Azur, qu’en matière d’interventions en site occupé dont l’agence GCC Réha est un leader reconnu dans la région.

L’opération s’articule autour de deux axes de nature très différente : la déconstruction/reconstruction des derniers bâtiments obsolètes du campus d’une part et le changement de source d’énergie principale d’autre part.

La déconstruction/reconstruction de bâtiments obsolètes

Alors que les bâtiments principaux du site sont récents et de bonne facture, six classes se situent encore dans de vétustes bâtiments modulaires illustrant parfaitement le terme de passoire énergétique. La réhabilitation étant plus coûteuse que la déconstruction/reconstruction, c’est cette dernière option qui a été choisie par l’Université. Ce choix est d’autant plus pertinent que GCC a conçu un bâtiment esthétique, confortable, modulable, fonctionnel et vertueux : bio conception ou équipement de panneaux photovoltaïques par exemple.

Un changement de source d’énergie

Le changement de source d’énergie a été souhaité par l’université pour s’adapter au site qui bénéficie de la présence de la nappe phréatique du Var. Cette opportunité ne se présente pas sur tous les campus, et Université Côte d’Azur a une vision très large de chaque projet : outre les économies en énergie primaire et la limitation des rejets de CO2, cette installation sera suivie et utilisée dans un cadre pédagogique, favorisant les échanges entre filières.

Le projet intègre d’autres travaux répondant à des besoins spécifiques : installation de brise soleil, remplacement d’éclairage extérieur, amélioration du chauffage des gymnases.

« Le campus STAPS est récent et les besoins moins perceptibles que sur des sites plus anciens. La réflexion doit être plus personnalisée au site, plus proche des utilisateurs, plus imaginative. Et de besoins ponctuels sans lien direct, il est possible d’aboutir à un projet cohérent allant au-delà des attentes. » Olivier Canin, Directeur du patrimoine d’Université Côte d’Azur

« Nous sommes heureux et fiers que l’université ait choisi le projet du groupement mené par GCC. Cela vient récompenser nos savoir-faire et le travail d’écoute de notre client pour satisfaire non seulement les objectifs de l’université mais aussi les besoins des utilisateurs grâce à des solutions adaptées au site, écologiques et durables. » Raphael LEROY, Directeur de GCC Cote d’Azur

Afin de participer à l’activité du tissu économique local, GCC s’est entouré d’une équipe, majoritairement implantée dans les Alpes Maritimes possédant toutes les compétences requises pour mener à bien ce projet.