3 juillet 2019

Team Côte d’Azur, facilitateur de l’attraction américaine dans les Alpes-Maritimes depuis 1960

Avec un total de 299 entreprises à capitaux américains recensées sur le territoire azuréen, les Etats-Unis représentent actuellement le premier investisseur étranger des Alpes-Maritimes. Chaque année, Team Côte d’Azur, l’agence de promotion économique territoriale, joue un rôle d’accompagnateur clé auprès d’entreprises et startups américaines désirant s’installer dans la région. A ce jour, c’est une cible de 500 entreprises nord-américaines à forte croissance technologique en phase d’exportation et d’internationalisation qui est actualisée par l’agence de façon annuelle. 

Contexte historique : Sophia Antipolis, base européenne accueillant de nombreuses sociétés américaines depuis les années 1960

C’est dans les années 1960 que les Etats-Unis, aujourd’hui premier investisseur étranger des Alpes-Maritimes, s’implantèrent dans la région. 1961 fut une année particulièrement marquante avec l’implantation de deux premières multinationales américaines issues du secteur informatique : IBM qui s’installa à la Gaude, et Texas Instrument à Villeneuve-Loubet. Les années 1980 furent tout aussi marquantes, avec l’arrivée d’une vague d’investissements de la part de diverses entreprises américaines, dont Digital Equipment, implantée à Sophia Antipolis en 1980, ou encore Dow Chemical en 1981. Sophia Antipolis confirma déjà alors son ambition de devenir une véritable technopole internationale. Au fil des années et encore aujourd’hui, cette commune que l’on surnomme « Silicon Valley » européenne, s’érige comme base accueillant de nombreuses sociétés américaines, notamment dans le domaine des Hautes Technologies.

Bien que les années 1990 furent témoin de l’éclatement de la bulle internet, elles révélèrent aussi des dynamiques socio-économiques encore d’actualité sur le territoire azuréen, notamment un pouvoir de rétention et de captation des actifs par la qualité de vie et les opportunités économiques locales. Nombreux employés américains ont ainsi préféré rester vivre dans la région pour y créer des spin-offs, des startups ou encore des sociétés de conseil. Ces dynamiques entraînèrent une nouvelle vague d’investissements entre les années 1990 et 2000, avec la contribution notable d’entreprises telles que Cisco, Oracle et Hewlett-Packard. Ce fut également en 1995 que W3C (World Wide Web Consortium) implanta sa branche européenne à Sophia Antipolis, érigeant les standards web émergents de la technopole. Depuis 2000, les entreprises suivantes ont aussi fait le choix de s’implanter sur la Côte d’Azur, principalement en vue de développer leur stratégie d’expansion européenne, contribuant ainsi au dynamisme économique et à la création d’emploi local : Synopsis, Dolby Digital, Integra, Wall Street Systems, Symantec, IFF et Accenture.

Des implantations américaines sur le territoire largement soutenues par Team Côte d’Azur

Depuis, la Côte d’Azur ne cesse d’exercer un réel pouvoir d’attraction sur les investisseurs américains, notamment dans les technologies de pointe, avec plus récemment l’installation de Symphony, Syneos, Booking, Fortinet et Freescale. Parmi les implantations marquantes accompagnées par Team Côte d’Azur, citons les sociétés ANSYS et DOLBY en 2015, spécialistes IT ayant respectivement ouvert un centre de R&D avec 15 employés à Villeneuve Loubet et à Sophia Antipolis;  CONDUENT et Transperfect en 2016, ayant respectivement ouvert un call center composé de 300 personnes à Sophia Antipolis et un centre R&D avec 20 employés à Valbonne ; Symphony, expert IT avec un nouveau centre R&D composé de 100 personnes à Sophia Antipolis en 2017, Poolside et LLD Europe, spécialisés dans les services et ayant ouvert des bureaux à Antibes et Nice, ainsi que Zenytime dans le domaine de la santé à Nice. L’an dernier, Team Côte d’Azur a aussi eu l’occasion d’accompagner Postprocess et Kenzai, experts IT basés à Sophia Antipolis avec des équipes d’une dizaine de personnes, ainsi que Syneos dans la santé, également basé à Sophia Antipolis et comptabilisant 120 employés. En moyenne, 10 à 15% des décisions d’implantation accompagnées par Team Côte d’Azur chaque année sont d’origine nord-américaines, pour environ 20% du total des emplois générés. Plus de 30 % des nouveaux projets d’investissement identifiés manuellement sont issus de la zone Amérique du Nord (USA + Canada). Actuellement, c’est une cible de 500 entreprises nord-américaines à forte croissance technologique en phase d’exportation et d’internationalisation qui est actualisée chaque année par Team Côte d’Azur.   

Pour mettre en lumière ses actions menées jusqu’à aujourd’hui, Team Côte d’Azur, aux côtés du CRT et des Aéroports de la Côte d’Azur, a notamment pris part à « La Nuit Américaine », une conférence inédite organisée par la Chambre de Commerce et d’Industrie Nice Côte d’Azur le 24 avril dernier. Le thème de cette soirée portait précisément sur le rôle d’investisseur majeur que jouent les Etats-Unis, leur impact sur le développement économique du territoire azuréen, et l’implication de divers acteurs locaux majeurs pour favoriser l’investissement américain. En juin 2019, Team Côte d’Azur s’est également rendue en Californie, au Nevada et dans le sud de l’Utah pour prospecter des investisseurs et entreprises à haut potentiel susceptibles de développer leur activité au sein des Alpes-Maritimes. L’agence a ainsi rencontré des incubateurs, tel que le californien Plug and Play, des PME à forte croissance, des fonds d’investissement, et des licornes à la recherche de sites d’implantation plus compétitifs notamment par rapport à la Silicon Valley, à l’image de Symphony, société californienne spécialisée dans le cryptage des messageries, accompagnée par Team Côte d’Azur tout au long de l’implantation de son centre R&D à Sophia Antipolis et qui fêtera l’ inauguration de ce dernier aux côtés de l’agence et d’autres partenaires économiques majeurs du territoire le 05 juillet prochain.

A travers cette action de prospection internationale, Team Côte d’Azur joue aussi un rôle clé dans le renforcement du partenariat économique et académique de premier plan avec l’Utah depuis des années. En particulier, un nouveau programme d’échange avec l’Eccles Business School rattachée à l’Université de l’Utah a été mis en place pour la première fois cette année, un accord qui a été largement soutenu par l’agence à travers la captation et la mise à disposition de talents internationaux et d’acteurs majeurs locaux, tels que l’Université de Nice Côte d’Azur et des entreprises réputées. Grâce à cette immersion sur la Côte d’Azur, les étudiants participants se verront notamment offrir des perspectives d’embauches ou de créations d’entreprises sur le territoire.

Un total actuel de 299 entreprises à capitaux américains recensés et de nombreux partenariats stratégiques avec des entités locales majeures

De façon générale, les Etats-Unis représentent actuellement le premier investisseur étranger des Alpes Maritimes avec un total de 299 entreprises à capitaux américains recensées, soit 14% de l’ensemble des ECE (Entreprises à Capitaux Etrangers), le premier employeur étranger avec 6400 personnes, soit près de 18% des emplois générés par des ECE, ainsi que le premier exportateur avec 14% des exportations totales de la région, suivi par l’Italie (9%) et la Suisse (8%). De manière saillante, c’est le secteur des TIC qui est le plus représenté parmi les sociétés américaines présentes sur le territoire azuréen, avec une concentration d’un tiers des effectifs. Les autres domaines porteurs concernent la fabrication mécanique et électrique, les sciences du vivant, l’habillement et la location.

Pour continuer à renforcer leurs relations économiques, la Côte d’Azur et les Etats-Unis mettent par ailleurs régulièrement en place de nouveaux partenariats, avec par exemple la création de « soft bridges » qui permettent d’accéder à des technologies, des talents, des programmes de recherche et des ensembles académiques des deux côtés de l’Atlantique, initiée notamment avec l’Utah et San Diego. Il existe aussi un nombre important de relations diplomatico-économiques resserrées entre la Côte d’Azur et les Etats-Unis, à travers notamment le jumelage entre les villes de Nice et Miami, ainsi qu’entre Nice et Houston. L’Utah et San Diego représentent quant à eux les chefs de file des alliances économiques nouées avec la région. Sur le plan académique, tout un panel de partenariats entre Universités azuréennes et américaines visant à favoriser l’échange de connaissances multiculturelles et la formation de talents ont été créés. Citons par exemple les programmes d’échange entre UCA et Orange County, en Californie du Sud, entre SKEMA/UCA et UCLA (Université de Los Angeles), entre SKEMA et Raleigh (Caroline du Nord), ou encore entre l’Université de l’UTAH et Team Côte d’Azur sur l’accueil réciproque d’étudiants en stages à Nice et à Salt Lake City.

En tant que quatrième pays client de la Côte d’Azur et cinquième pays fournisseur de la région, il est certain que l’avenir laisse présager encore bien des opportunités d’investissement et de développement de relations économiques entre les Etats-Unis et le territoire azuréen.

 

Retour