Nous vous proposons un entretien avec Maurille Larivière (en photo), co-fondateur et directeur de l’école The Sustainable Design School, qui prépare les futurs designers à concevoir le monde de demain.

Fondée en 2013 sur la Côte d’Azur par Patrick le Quément, Marc Van Peteghem et Maurille Larivière, The Sustainable Design School (SDS) propose des parcours de formation dans le domaine du design en innovation durable aux étudiants qui souhaitent avoir un impact positif sur le monde, et ainsi concrétiser leur engagement au sein d’entreprises ou institutions qui intègrent les enjeux de durabilité dans leurs activités.

Quelle évolution a connu l’école depuis sa création à Nice en 2013 ?

Notre école de design en innovation durable a été créée à Nice EcoVallée en 2013, au cœur d’un territoire dédié à l’innovation et au développement durable. Une implantation qui mettait en valeur la cohérence de notre projet et celui du territoire.

La première promotion de l’école comptait 25 élèves et nous formons aujourd’hui près d’une centaine d’étudiants.

Pour faire face au besoin d’espaces supplémentaires et à nos prévisions de croissance à 200/250 élèves dans les prochaines années, nous avons investi un ancien bâtiment industriel de 2000 m² sur la Métropole Nice Côte d’Azur à Cagnes sur Mer. C’est un environnement idéal pour mobiliser la créativité de nos étudiants. Ils s’approprient le lieu et contribuent à sa transformation en accord avec les valeurs de développement durable que nous portons.

 

Quel rôle le design peut-il jouer dans la résolution des problématiques globales ?

L’idée qui a prévalu à la création de l’école était d’apporter le regard, les méthodes et les outils du design aux problématiques du monde, et notamment celle du changement climatique.

Concrètement, le design peut aider les gens à mieux vivre. Les problématiques que nous rencontrons peuvent être des opportunités pour le designer qui les transformera en cahier des charges pour y apporter des solutions inédites.

Ces solutions ne se concrétisent pas uniquement en de beaux objets, même si la capacité à rendre le monde esthétique et désirable est toujours présente. Le designer en innovation durable va intégrer à ses propositions une approche esthétique augmentée de valeurs humaines.  C’est un élément fort de l’ADN de l’école.

Notre concept prend encore plus de sens aujourd’hui. Depuis le début de la pandémie, la prise de conscience des enjeux en lien avec la planète est devenue globale et notre concept de design durable est perçu par les entreprises comme une solution pertinente face aux évolutions des exigences sociétales et environnementales.

 

Comment l’école peut-elle être une réponse à la recherche de sens au travail ?

Un exemple emblématique est le cas d’un ingénieur qui travaillait sur des sujets d’innovation dans un bureau d’ingénierie en Amérique du Sud. Cette personne ne trouvait pas de sens à ses missions et s’ennuyait dans ses fonctions. Après la découverte de notre école sur internet, nous avons échangé par téléphone et elle a décidé de rejoindre le programme d’enseignement le plus tôt possible, avec la motivation de retrouver du sens dans son travail et sa vie. J’ai été marqué par cette étudiante qui a mis en valeur le fait que nous étions une réponse concrète à sa recherche de sens au travail.

Si nous incarnons une solution pragmatique avec des parcours de formation professionnalisant, notre école fournit également un cadre de valeurs qui vont guider l’étudiant dans la mise en œuvre de compétences techniques. L’école est fondée sur des valeurs qui font sa colonne vertébrale et dont les premières d’entre elles sont l’humanisme et l’empathie.

The SDS work
crédit photo : The SDS

 

Quels cursus en design proposez-vous ?

Nous proposons plusieurs cursus :

Notre pédagogie est basée sur le « faire », l’apprentissage des méthodes et outils est complété par une mise en pratique sur des cas d’études proposés par des entreprises et/ou institutions dans le cadre d’un partenariat pédagogique.

Nous réunissons 16 élèves issus des 4 premières années pour constituer une équipe qui répondra au cas d’étude attribué.

Ce mode d’apprentissage est riche d’enseignements pour les étudiants qui sont confrontés à des cas pratiques directement issus des enjeux du monde de l’entreprise. Ils sont également en contact avec les dirigeants ou directeurs de design, ce qui leur donne une bonne vision des préoccupations du monde professionnel.  Pour les entreprises, il s’agit d’une opportunité de découvrir nos méthodes et la perception du monde de demain par les étudiants.

Notre enseignement s’inscrit dans une économie en mouvement avec le développement de l’économie du partage ou de l’économie circulaire. Nos étudiants travaillent sur des scenarii, il se consacre aux différentes solutions possibles autour d’un besoin plutôt que le simple design d’un objet.

Nos formations permettent d’acquérir une vision globale, un état d’esprit, une attitude vis-à-vis d’une question pour y apporter des solutions pragmatiques et innovantes.

 

Peut-on encore intégrer la promotion 2021 ?

Oui, nous sommes en pleine période de recrutement pour la rentrée 2021 qui aura lieu la dernière semaine de septembre. Toutes les candidatures sont étudiées sans distinction de formation initiale, d’âge ou de situation professionnelle.

Nous accueillons également des personnes qui souhaitent se réorienter professionnellement, notre étudiant le plus âgé avait 44 ans lorsqu’il a obtenu son diplôme. Les personnes qui sont en reconversion professionnelle trouvent dans notre enseignement un métier porteur et qui fait sens.

Pour permettre à tous de mieux connaître l’école, nous organisons une journée portes ouvertes de présentation des projets de diplômes le 4 juin et une journée portes ouvertes sur les diplômes le samedi 5 juin.

The SDS Students
crédit photo : The SDS

Quels sont les débouchés pour un designer en innovation durable ?

50% à 60% des étudiants se voient proposer des postes en entreprise à la fin de leur cursus. En effet, les entreprises sont à la recherche de ces profils dont la formation intègre, par essence, les enjeux du développement durable. Notre parcours répond à la double préoccupation des entreprises de concevoir des produits ou services adaptés aux usages de leurs clients et aux préoccupations de développement durable des consommateurs.

L’autre moitié des étudiants sont amenés à intégrer des agences de design, les métiers du design numérique, ou bien le secteur public qui prend en compte les problématiques de développement durable notamment dans les politiques d’aménagement du territoire.

 

Quels sont vos liens avec le monde professionnel ?

Dans le cadre de nos partenariats pédagogiques, nous travaillons avec des entreprises locales et nationales ou des établissements publics. Je peux notamment citer : Airbus, Toyota à Sophia Antipolis, Accenture, Schneider Electric, Ragni, la SEC (Société d’Exploitation de Carrières), Key4Events, la CCI Nice Côte d’Azur, et la Métropole Nice Côte d’Azur, …

Nous sommes à l’écoute des entreprises qui souhaiteraient s’engager dans le cadre de notre partenariat pédagogique. Chaque année, nous accueillons de 8 à 10 entreprises.

Nous proposons également des formations professionnelles pour les entreprises qui souhaitent intégrer les méthodes de design à leurs processus d’innovation ou de production. Nous avons créé la méthode de design des connaissances ou design de la complexité qui permet de gérer un projet de façon globale.

 

 

 

The Sustainable Design School
Private institute of higher education

French Riviera – Nice
1 Chemin du Val Fleuri- 06800 Cagnes-sur-Mer – France

Site internet The Sustainable Design School

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *