26 juillet 2018

[Interview] Pierre Sigrist, spécialiste azuréen de l’automotive nous parle de l’initiative Smart Vehicle Côte d’Azur

« Le véhicule autonome devra jouer un rôle social et ne pas être une simple vitrine technologique »

 

 

Suite à la table ronde « Associer les citoyens aux enjeux de mobilité autonome dans les territoires » qui a eu lieu pendant le Salon Innovative City à Nice le 28 Juin dernier, Pierre Sigrist, spécialiste azuréen de l’automotive et ancien directeur du site R&D de Visteon à Sophia Antipolis, nous parle de l’initiative Smart Vehicle Côte d’Azur, de l’accueil des citoyens face à l’émergence de ces technologies de mobilité et de sa nouvelle startup epicnpoc.

Vous avez co-animé la table ronde sur la mobilité autonome dans les territoires (Innovative City, Juin 2018), quels ont été selon vous les temps forts de ces échanges ?

Le fait qu’une demi-journée de conférences soit animée sur la thématique de la mobilité autonome lors du Salon Innovative City démontre du rôle stratégique et structurant qu’occupent les nouvelles mobilités tant pour les citoyens, les entreprises que les territoires.

Nous avons pu notamment avoir un retour sur le débat public que quatre collectivités ont mené auprès des citoyens sur la perception du véhicule autonome dans la ville d’aujourd’hui et de demain : Rennes Métropole, Toulouse Métropole, la communauté d’agglomération de Sophia Antipolis et la Communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise.

Des clivages sociaux intéressants et surprenants ont été révélés lors cette consultation citoyenne. En effet, les personnes âgées ont montré davantage d’appétence face à l’émergence de nouvelles solutions de mobilité. Un constat à priori contre intuitif mais qui prend tout son sens quand on reconnait que cette tranche de la population anticipe davantage les problèmes de perte d’autonomie et qu’elle a déjà vécu plusieurs ruptures technologiques ce qui lui fait envisager le changement avec davantage de bienveillance. A l’inverse, les jeunes générations se montrent plus méfiantes face à ces nouvelles technologies car elles soulèvent des questions de sécurité et de protection des données.

L’interrogation la plus récurrente à la fois lors de cette consultation et de cette table ronde concerne le transfert de responsabilité : lors du déploiement de voitures autonomes, qui sera responsable en cas de problème ? La question se pose.

Pour finir, cette table ronde était également l’occasion de découvrir des initiatives structurantes menées localement et de visualiser l’avancement du Cluster Automotech (Occitanie) qui nous a présenté son mapping d’acteurs et ses différents projets. Un bel exemple à suivre pour l’initiative Smart Vehicle Côte d’Azur.

Qu’est-ce que l’initiative Smart Vehicle Côte d’Azur ?

Créée fin 2017, l’Initiative Smart Vehicle Côte d’Azur réunit un consortium d’une trentaine d’acteurs azuréens, fédérés autour d’une volonté commune : structurer un écosystème performant et innovant autour des nouvelles mobilités, véritable levier de rayonnement et de développement économique piloté par les industriels et soutenu par les acteurs du territoire. Startups, grands groupes, institutionnels et académiques se réunissent pour partager leurs expertises et leurs projets. Le comité de pilotage est constitué d’IBM, Renault Software Labs, Magneti Marelli, NXP, epicnpoc, Bosch, la CASA, Sophia Club Entreprises & Team Côte d’Azur.

L’initiative se structure autour de 3 groupes de travail thématiques :

  • La création d’une cartographie des acteurs dans la perspective de structurer et d’animer une chaîne de valeur complète via des rencontres locales récurrentes « GetTogether ».
  • La promotion au niveau national & international, pour ancrer le positionnement de la Côte d’Azur comme une véritable « Smart Vehicle Valley »
  • La création de projets structurants & d’espaces d’expérimentation sur le territoire azuréen pour favoriser et tester le déploiement de nouveaux projets de mobilité intelligente & connectée

Lors de nos récurrents Get Together qui ont lieu à l’INRIA, nous réunissons des acteurs du secteur automobile élargi « pitchent » devant l’assistance pour se présenter et échanger avec elle sur ce qu’ils peuvent amener à l’écosystème du Smart Vehicle Côte d’Azur et ce qu’ils en attendent.

 

En tant qu’acteur azuréen de l’écosystème Automotive, pouvez-vous nous en dire plus sur votre activité et partager votre regard sur le marché azuréen ?

Avec mes anciens collègues de l’innovation (Bertrand Stelandre) et de l’engineering de Visteon (Eric Bucci, Marc Gentil, François Poulet et Philippe Rimauro), je suis le cofondateur et général manager de la startup epicnpoc, qui propose à ses clients de travailler sur les expériences utilisateur liées à la nouvelle mobilité : les technologies embarquées doivent servir l’utilisateur et le partage dans le véhicule grâce à des interfaces homme / machine innovantes.

La startup a été créée le 14 mai 2018 et son nom vient de EPIC qui représente qui représente l’intention d’une innovation dans un développement agile et POC qui signifie Proof of Concept, c’est à dire la matérialisation de cette intention dans une expérimentation.

Dans la présentation de produits innovants, le déroulé est souvent le même : on crée une ébauche de produit, on monte un démonstrateur pour présenter l’innovation lors de grands salons comme le CES Las Vegas et puis … plus rien. L’écart entre la démonstration et l’effort à fournir pour un développement fait que le produit n’est jamais réellement développé ce qui crée un fossé entre ce que le public croit qui existe déjà et les technologies effectivement développées.

Grâce à son savoir-faire et la suite logicielle qu’elle développe, epicnpoc se trouve au carrefour entre l’expérience (innovation) et la programmatique (ingénierie) de nos clients. En effet notre équipe capture et donne vie aux idées issue de l’innovation pour générer les démonstrateurs correspondants et leurs modélisations informatiques afin de permettre à l’ingénierie de pousser l’expérience réalisée vers un produit industriel.

La valeur ajoutée de epicnpoc est d’apporter à nos clients nos outils logiciels (studio de spécifications, moteur d’exécution) leur permettant d’intégrer différentes briques technologiques dans une expérience utilisateur qu’ils sauront définir et réaliser sans connaissances particulière en programmation.

En tant qu’acteur azuréen de l’écosystème automobile et l’un des initiateurs de Smart Vehicle Côte d’Azur, je remarque une volonté des acteurs de l’automotive, pourtant concurrents au quotidien sur l’objet véhicule, de travailler de concert pour bâtir un territoire d’expérimentation attractif pour les talents comme pour les entreprises de la mobilité (connectée, autonome, partagée, électrique).

 

Pierre Sigrist - Visteon, Epicnpoc, véhicule autonome Le parcours de Pierre Sigrist sur la Côte d’Azur

  • 10 ans dans les Télécoms – Project Manager chez Digital Equipment Corporation
  • 5 ans dans les Services Connectés – Manager chez Lucent Technologies et Opt[e]way
  • 15 ans dans l’industrie automotive – Directeur du site de R&D navigation de Vistéon Corporation
  • Aujourd’hui – Cofondateur et General Manager de epicnpoc

 

RetourRetour