Née au 16e siècle avec la vogue des gants parfumés, l’industrie des arômes et parfums a évolué selon une logique d’intégration verticale. De la culture traditionnelle des plantes à parfums, l’activité du bassin de Grasse s’est étendue à la fabrication des ingrédients et formulation et composition dans des produits finis : parfums produits de toilettes, mais aussi détergents, produits et compléments alimentaires.

Des petits producteurs aux grands noms du parfum et de l’industrie

Adossées à une concentration inégalée de producteurs de plantes à parfum aromatiques et médicinales, les distilleries familiales qui ont fait la réputation du bassin grassois ont conquis la planète. Mane et Robertet se classent parmi les leaders mondiaux du secteur Arômes et Parfums, selon le classement établi par Leffingwell & Associés. Elles s’appuient sur un réseau de filiales à l’international avec centres de R&D et unités de production, tout en poursuivant une politique d’investissements vigoureuse pour accroitre leur capacité de production sur le bassin grassois.

En savoir plus
Le saviez-vous ?
parfum-grasse-cote-d-azur-invest

Des savoir-faire séculaires sur toute la chaine de valeur

Premier territoire national de productions de plantes à parfum aromatiques et médicinales (PPAM), la région Provence Alpes Côte d’Azur s’appuie sur une tradition séculaire et près de 3000 producteurs cultivant 80 espèces de PPAM pour un chiffre d’affaires de l’ordre 40 Millions €.

Une concentration inégalée de sociétés productrices d’ingrédients aromatiques, fortement tournées vers l’export (70%), assurent plus de la moitié de la production française et 8% du chiffre d’affaires mondial.

En savoir plus

Grasse, centre de référence et d’expertise mondial

Face à la demande croissante d’ingrédients naturels, Grasse se positionne aujourd’hui comme un centre d’expertise mondial du naturel, de l’extraction à la transformation des végétaux en passant par le développement de nouveaux produits et le contrôle qualité. Le projet est soutenu par le pôle PASS dont l’un des axes stratégiques est le développement d’une « chimie verte ».

En savoir plus